• Hey bon bah comme vous avez pu le voir avec Haru, je continue la fiction 4 (hésitez pas à lire la première saison pour tout comprendre).

    Je reprends donc les mêmes perso mais plusieurs années plus tard, car moi aussi j'ai grandi depuis le début de cette fiction (j'avais 14 ans maintenant j'en ai 19 ^^') et du coup un changement s'impose dans le style d'écriture.

    D'ailleurs, n'hésitez pas à lire la présentation des personnages qui ont donc bien grandi. (cliquez là)

    Adieu les couleurs aveuglantes des personnages, on se contentera de citer leur nom de manière théâtrale ! 

    Concernant l'histoire je sais pas trop ou ça va nous mener mais je vais me laisser inspirer au fur et à mesure. Si j'ai le temps j'essaierai de planifier à l'avance mes chapitres, mais je ne vous le garanti pas !

    Sur ce, je vous laisse avec le premier chapitre ! 

    Enjoy Elé :3

     

    ------------------------------------

     Chapitre n°1

     

     Quelque part dans Tokyo, dans un petit appartement bas de gamme.

    Un jeune homme s'affairait à la tâche, les couleurs s'abattaient avec rage sur la toile et en quelques instants un visage prit forme sur le tableau.

    Insatisfait, il poussa celle ci, se leva, et marcha dessus, provoquant un craquement infernal.

    (Homme 1) Oh Kyo tu peux pas te calmer ? Tu nous dérange sérieux

    Ce dernier se retourna vers son ami.

    (Kyo) Vous déranger ? Vous jouez aux jeux vidéos ça va.

    (Homme 2) Et puis arrête de détruire tes toiles pour un oui ou pour un non t'es chiant. En plus ton pied est plein de peinture.

    Kyo souleva son pied et se rendit compte qu'effectivement il était tâché. Il se dirigea nonchalament vers la salle de bain et en profita pour prendre une douche. Celle ci fini, il s'enroula dans une serviette et attrapa son téléphone. En lisant les notifications, un sourire se dessina sur lèvres et ses yeux pétillèrent.

    (Kyo) Yes ! 

     

     L'université de sciences de Tokyo

    Une jeune femme à la chevelure flamboyante courrait dans les couloirs. Elle manqua de glisser une dizaine de fois mais continua sa course effrénée. Elle arriva en trombe devant une porte et l'ouvrit brusquement. Un vieil homme la regarda avec dédain.

    (Le professeur) Qui vous a permis d'entrer dans mon bureau ?

    (June) Ex- cu -sez moi 

    Encore essoufflée, elle avança d'un pas décidé et tendis le bras vers cet homme. Sa main tenait un dossier

    (June) C'est mon projet sur les trous de verre. On m'a dis que je pouvais vous le remettre directement plutôt que de passer par d'autres -

    (Le professeur) Vous êtes bien gonflée. Saviez vous que la date limite pour les propositions de projet était hier ?

    (June) Oui je m'en excuse, mais il me restait un détail à vérifier .. Je vous en prie, acceptez mon travail, j'ai entendu beaucoup de bien de vous et je voudrais travailler avec vous.

    Le professeur haussa les sourcils et son regard alterna entre June et le dossier, qu'elle tenait toujours dans sa main.

    (Le professeur) Accordé.

    Il prit le dossier d'un coup vif, et June sourit. Elle sortit de la pièce et poussa un petit cri. Elle était plus qu'investie dans ses projets et travailler avec cet homme serait décisif pour sa carrière.

    Elle sortit du bâtiment et se dirigea vers sa voiture. Elle traversa Tokyo, et arriva dans une banlieue sympathique. Elle monta les escaliers d'un immeuble, claqua la porte d'entrée et jeta les clés sur un meuble. 

    (June) JE SUIS RENTRÉE

    (???) Déjà ?

    Asuna était affalée dans le canapé du loft, en pyjama, des chips entre les mains.

    (June) Oui j'ai fini tôt mais ... pourquoi tu manges des chips toi ?

    La blonde tenta de les cacher mais June les lui retira brusquement des mains.

    (June) Baka tu veux te faire virer de ton ballet ou quoi

    Elle en profita pour en piquer une en lui tirant la langue.

    (Asuna) Maiiis 

    Elles rigolèrent face à la situation puis June annonça la bonne nouvelle pour son projet. Asuna ravie, lui proposa d'aller boire un verre en ville, d'ailleurs il était 18 heures.

     

     Bar douteux de Tokyo

     

    Asuna avait mis une robe très serrée qui mettait en valeur ses formes athlétiques. June quant à elle avait opté pour un décolleté léger et un jean en cuir. Elles se posèrent au bar et commandèrent des cocktails.

    (Asuna) Tu l'as revu le mec de la dernière fois ?

    June sirota sa boisson et soupira.

    (June) Nan il était assez étrange en fait. Du coup je lui ai donné un faux numéro

    (Asuna) C'est pas comme ça que tu vas pécho ma chère

    Asuna éclata de rire et June la fusilla du regard.

    (June) Toi commence à trouver un mec potable avant de parler de moi

    (Asuna) Je te signale que j'en connais un 

    (June) Ah oui ? Qui ça ?

    Asuna devint alors livide.

    (Asuna) Euh... tiens mon téléphone sonne !

    Effectivement celui ci vibrait sur sa cuisse, et au vu du nom du contact ses joues rosirent.

    (Asuna) Allô ? Shôta ? ... Hmhm .... Bah là on est dans un bar ... Ah bah si tu veux je t'envoie l'adresse par message ... Oui okay ... A toute

    Elle raccrocha le sourire aux lèvres.

    (Asuna) Ton frère nous rejoint, il est passé à l'appart car il voulait passer la soirée avec nous, il a un truc à nous dire visiblement

    (June) Il peut pas le dire par texto ? Okay c'est mon frère et je l'adore mais parfois j'ai l'impression de plus le voir que je ne me vois moi même dans un miroir..

    Asuna rigola et elles continuèrent de discuter. Quelques minutes plus tard, la porte du bar s'ouvrit et laissa apparaître Shôta, il avait une chemise et un pantalon classe. Il arriva tout droit vers les filles.

    (Shôta) Salut vous deux 

    (June) Qu'est-ce que tu viens faire là ? Tu veux nous dire quoi ?

    Soudain Asuna se figea. Elle fixait la personne qui se trouvait juste derrière Shôta avec des yeux ronds. June, intriguée se pencha, et découvrit un homme avec une chemise entrouverte, un jean troué et des tatouages sur les deux bras. Elle leva les yeux vers son visage, il avait un sourire narquois et le regard vert, pétillant. Ses cheveux roux eurent l'effet d'un choc.

    (June) Kyo !

    Elle se jeta sur lui et le sera dans ses bras.

    (June) J'arrive pas à y croire c'est toi !!

    Kyo était également étonné de voir June et Asuna changées à ce point.

    (Kyo) Vous avez tellement changé je ne vous aurai jamais reconnu ... Tu continues les colorations à ce que je vois June.

    Il fit également la bise à Asuna.

    (Asuna) Bah alors qu'est-ce que tu deviens le tombeur ?

    Kyo fût étonné du ton amer d'Asuna, mais se souvint qu'il avait eu une histoire avec sa soeur. Il se décontracta.

    (Kyo) J'habite en colocation à deux pas d'ici ... et vous ?

    (June) Je suis étudiante en astronomie.

    (Asuna) Et moi je suis danseuse. Mais qu'est-ce que vous faites tous les deux au juste ?

    En effet, les deux jeunes femmes étaient intriguées de la présence de leur ancien ami.

    (Shôta) Et bien Kyo a réussi à me recontacter car il avait une idée en tête

    (Kyo) Shôta est la seule personne que j'ai réussi à trouver sur internet !

    (June) C'est quoi cette idée ?

    (Shôta) Il veut faire une réunion d'anciens élèves des classes de 1ère et terminale du lycée. 

    Les filles écarquillèrent les yeux. 

    (Asuna) Mais on ne côtoie plus personne depuis des lustres.

    (Kyo) C'est l'occasion de renouer des liens. Je pense souvent à notre groupe et j'avoue que ça me manque.

    (June) C'est peut être pas du goût de tout le monde tu sais .. chacun a fait sa vie, ça fait tellement longtemps.

    Kyo baissa les yeux, et soudain devint un peu plus sérieux.

    (Kyo) Je pense que tout le monde serait content de se retrouver au moins l'espace d'une soirée, pour se remémorer le bon vieux temps.

    (Shôta) Je suis d'accord perso, mais comment les contacter ?

    Asuna ne parlait plus, la situation semblait la déranger.

    (Kyo) Je vais passer par le biais du lycée qui ont les coordonnées mail de tous les anciens élèves et organiser ça avec eux. Chacun recevra une invitation par courrier.

    (June) C'est ingénieux ... Mais pourquoi réunir tout le monde ? 5 ans après ? 

    (Shôta) Oh allez June, c'est pour le fun et puis c'est une occasion de plus de faire la fête ! D'ailleurs viens Kyo allons sur la piste

    Shôta entraîna Kyo qui n'eut pas son mot à dire sur la piste de danse. June secoua la tête

    (June) Il est irrécupérable. Sinon tu en penses quoi ?

    (Asuna) Je sais pas si ça plairait à Matsuko, mais bon après tout j'aimerai bien savoir ce qu'Haru ou Ryû sont devenus, ainsi qu'Ayumi. 

    June tourna sa paille dans son verre, se demandant ce qu'était devenu Kai, son ancien amour.

     

    ---------------------

    Et voilà fin du chapitre ! 

    J'espère qu'il vous aura plu. A très vite pour le deuxième !


    2 commentaires
  • Voici la suite ! J'espère qu'elle vous plaira :3

     

    ---------------------------

     

    CHAPITRE N°2

     

     L'action se déroule quelques jours après le chapitre n°1. 

     

    Hôtel Park Hyatt Tokyo, 18h30

     

    Une jeune femme aux cheveux longs et foncés parcourait les couloirs de l'étage des suites royales. Sa chevelure se balançait et mettait en valeur son corps élancé. Soudain, elle tomba sur deux employés buvant un café et rigolant entre deux chambres. 

    (...) Eh vous deux, vous me ferez un plaisir de nettoyer ces deux chambres avant de partir plutôt que de discuter. La pause est finie depuis longtemps.

    (Employée) Oh non vous pouvez pas nous faire ça c'est au moins 30 minutes par chambre ! On va rentrer en retard chez nous ..

    (...) Vous auriez dû y penser avant, c'est pas mon problème.

    La jeune fille tenta de protester mais son collègue l'en empêcha. Il se pencha en avant. 

    (Employé) Excusez-nous Mlle Shiroya. Nous retournons au travail

    (Haru) Je préfère, bonne soirée.

    Sur ce, elle tourna les talons et recommença sa marche vers les ascenseurs. Une vraie femme fatale. Dans l'ascenseur, elle pouffa de rire. Elle commençait à apprécier le pouvoir qu'elle avait de faire peur aux employés. Ils ne savaient pas qu'au fond elle avait la trouille de paraître faible devant eux, et qu'elle se surprenait elle-même avec son ton froid qui ferait pâlir le plus grand des meurtriers. 

    Elle alla se changer dans les vestiaires des supérieurs. Une fois qu'elle eu retrouvé ses baskets, elle se senti de nouveau elle-même. Son job était inespéré, mais décidément les talons n'étaient pas faits pour elle. Elle ferma son casier et se retrouva nez à nez avec un beau jeune homme aux yeux bleus malicieux. 

    (Haru) Kai ! Tu m'as fais peur

    (Kai) Oh salut Haru, désolé je ne t'avais pas vu !

    La jeune femme lui sourit. Il était son ami depuis de nombreuses années et ça faisait du bien de le voir de temps en temps au travail.

    (Haru) Comment va Julia ? Ca fait longtemps qu'elle est pas passée

    (Kai) Elle est prise à la pâtisserie mais je lui dirais de t'appeler ! On doit se faire un resto on avait dit. Puis j'ai hâte que tu nous présente quelqu'un !

    (Haru) Ahahah t'es trop optimiste, j'ai personne à vous présenter.

    (Kai) Ca va pas tarder mignonne comme t'es

    Haru ne pu s'empêcher de rougir, mais ne vous méprenez pas elle n'a jamais été attirée par Kai. A vrai dire il était l'ancien petit ami de sa meilleure amie. Enfin, son ex meilleure amie... Elle n'avait pas croisé June depuis de nombreuses années. Que devenait-elle ? Pensait-elle parfois à elle ? 

    Elle chassa ces idées de sa tête et rentra chez elle en bus. Elle habitait un petit studio dans un coin charmant de Tokyo. Elle avait une vue magnifique depuis sa chambre.

    Elle jeta son sac sur le lit et alla chercher son courrier. Ce fut avec étonnement qu'elle trouva une lettre dont l'expéditeur était le nom de son ancien lycée. Intriguée, elle arracha à la hâte la fameuse enveloppe.

     

    Chère Haru,

    Nous sommes ravis de vous contacter pour vous inviter à la réunion d'anciens élèves du lycée (....)

    Votre scolarité a marqué nos esprits et il est important pour nous de réunir les élèves qui ont partagé des moments inoubliables dans nos bâtiments.

    Veuillez nous faire parvenir votre réponse à cette adresse mail : (...)

    Cordialement, 

    La direction

     

    "Oh merde." Ce furent les premiers mots qui lui vinrent à l'esprit.

     

    Toujours Hôtel Park Hyatt Tokyo, cuisine, 21h30

    Kai s'affairait en cuisine. Sa place de sous-chef était un don du ciel, il n'avait jamais été bon en études mais la cuisine c'était décidément son truc. Il était agile et précis, et c'est sans aucun mal qu'il parvenait à découper toutes sortes de légumes et viandes en des temps records. 

    Pendant un moment de calme, il décida d'en profiter pour prendre sa pause. Il sorti de la cuisine par la porte de service. Il sorti une cigarette, l'alluma, et fuma en contemplant le ciel étoilé. Il pris son portable et vit que Julia, sa petite amie, avait appelé. Etonné, il la rappela

    (Kai) Allô ?

    (Julia) Allô mon amour !

    Kai craqua, comme toujours, sur son accent français.

    (Kai) Ca va ma chérie ?

    (Julia) Oui tout va bien, désolé si je te dérange. 

    (Kai) Nan nan je suis en pause, dis moi

    (Julia) Je me suis dis que tu voudrais le savoir, on a reçu une lettre de ton ancien lycée ils font une réunion d'anciens élèves. C'est la semaine prochaine ! Ils demandent une réponse rapide

    (Kai) Oh vraiment ? C'est inattendu ...

    (Julia) Tu veux que je refuse ? J'imagine que tu veux pas les revoir

    (Kai)... Ne fais rien

    (Julia) Ah ? Mais je croyais que c'était du passé

    (Kai) Je t'adore Julia mais ça me concerne, si je veux y aller ça ne te regarde pas. Arrête de toujours vouloir décider à ma place ! 

    (Julia) Ok pas besoin de t'énerver. Je leur confirme t'inquiète, bye 

    (Kai) Attends je-

    Avant qu'il puisse placer deux mots elle raccrocha. Il l'adorait en effet, mais il était dur de ne pas s'énerver avec elle. Elle cherchait toujours à contrôler ses gestes et actions. Certes c'était pour le protéger, mais par moment on aurait dit qu'elle connaissait mieux sa vie que lui même ! 

    Et puis elle ne savait pas grand chose de ses anciens amis et ce qu'il a pu vivre avec eux. A la pensée de les revoir, son coeur s'accéléra. 

     

    Un magnifique loft à côté de Ginza, le quartier chic et luxueux de Tokyo, 8h00

     

    Elle dormait à poings fermés. Ses cheveux châtains entouraient son visage de porcelaine. Il la regarda dormir comme tous les matins, et pris soin de ne pas la réveiller. Il l'aimait tant, sa petite Ayumi.

    Ryû se leva rapidement pour aller consulter ses mails. Il se mis au bureau de la chambre luxueuse et immense. Ces derniers mois avaient été très durs pour lui. Ses grands parents ont peri dans un tragique accident, il a du vendre le chalet de montagne et se retrouve avec un immense héritage, mais surtout le coeur lourd.

    Il a investi dans ce sublime loft en présage de son futur avec Ayumi. Elle était la femme de sa vie, il en était certain ! Et bientôt ils pourraient fonder une famille. Une famille. C'était son plus grand rêve, et sa plus grande crainte. Il jeta un coup d'oeil à sa copine. Il ne supporterait pas de la perdre comme il a perdu ses parents puis ses grands parents. 

    Rapidement, il alla sur son site en ligne. Il allait ouvrir sa boîte de prêt à porter. Mais ça ne se passait pas totalement comme prévu, ses partenaires n'étant pas assez nombreux.

    (Ayumi) Coucou toi

    Elle l'enlaça par derrière ce qui le surprit. Il n'avait pas vu qu'elle s'était réveillé

    (Ryû) Viens par là

    Il la pris entre ses bras et la porta jusqu'à la cuisine. Ayumi, chatouilleuse comme toujours, éclata de rire

    (Ayumi) Ah-ah-ah arrê-te ah ahahah

    Il l'enlaça et l'embrassa tendrement. 

    (Ayumi) ... Je vais vomir.

    Il la regarda, surpris

    (Ryû) Sérieux ? Mon baiser te fais cet effet ?

    (Ayumi) Je rigole pas !

    Elle couru jusqu'aux toilettes. Ryû resta là comme un con, il se demanda si elle pouvait être enceinte... Impossible, elle prenait une contraception. Il chassa cette idée de sa tête et en profita pour aller chercher le courrier. Il tomba, évidemment, sur la fameuse lettre. Il commença à la lire en fronçant les sourcils.

    (Ayumi) C'est quoi ?

    Il cacha rapidement la lettre derrière son dos

    (Ryû) Rien ! Ca va mieux ma chérie ?

    (Ayumi) Montre moi ça tout de suite ! 

    Il essaya de s'enfuir mais elle le rattrapa et lui arracha la lettre. Elle se mis à lire de manière suspicieuse, puis elle sourit à pleine dents

    (Ayumi) Le lycée... mais c'est génial ! 

    (Ryû) Tu vas sérieusement y aller ?

    (Ayumi) Bah bien sur, il me manquent tellement. C'est l'occasion ou jamais ! 

    (Ryû) Ouai fin je te rappelle que ça s'est mal passé la dernière fois, l'autre con de Kyo qui a trompé Matsuki..

    (Ayumi) Le traite pas de con s'il te plait.

    Il leva les yeux au ciel.

    (Ryû) Ah oui j'avais oublié que je peux jamais parler de ton ex

    (Ayumi) C'est pas mon ex, mais j'aime pas quand tu parle comme ça de mes amis, même si je ne les vois plus ils étaient importants pour moi.

    (Ryû) Ok ok bah fais ta vie écoute, t'occupes pas de moi 

    (Ayumi) Mais arrête, tu essayes toujours de me faire culpabiliser ! 

    (Ryû) Nan mais je te paie un appart de ouf, je t'offre la vie de rêve et toi tu préfères tes anciens potes à ton mec

    (Ayumi) N'importe quoi, tu te prends pour qui ? J'ai pas besoin de ton argent je peux me débrouiller seule. 

    Sur ces paroles, elle alla dans la salle de bain et claqua la porte. 

     

    Chez Matsuko (xD j'ai plus d'idées)

    Dring - Dring - Dring

    Une chevelure violette se secoua légèrement. Elle émerga de sous les draps et dévoila une frange parfaitement symétrique. Puis des yeux sortirent également. Matsuko avait désormais la tête hors des draps, et chercha la cause de son réveil. 

    Elle attrapa avec difficulté son téléphone qui continuait de sonner et vibrer

    (Matsuko) hmmm allô ?

    (Asuna) Salut soeurette !

    (Matsuko) Oh Asu c'est toi, il est quelle heure ?

    (Asuna) Oups je te réveille ? Il est 9h désolé hihi

    (Matsuko) Pff c'est le seul jour où je peux faire la grasse matinée tu le sais bien ! Pourquoi tu m'appelles ? Tu répondais plus à mes textos ces derniers jours je commençais à m'inquiéter

    (Asuna) Oh bah c'est que j'étais un peu occupée avec les répétitions de danse .. Et puis j'ai une nouvelle à t'annoncer

    (Matsuko) Quoi ?

    (Asuna) Tu es allée chercher ton courrier ces derniers temps ?

    (Mastuko) Nan je crois pas. Pourquoi ?

    Elle se leva machinalement et se dirigea vers sa porte. 

    (Asuna) Et bien l'autre jour avec June on a retrouvé une personne de longue date

    (Mastuko) Hm hm ?

    Elle pris l'enveloppe et la déchira. Elle commença à lire le contenu

    (Asuna) Et en fait cette connaissance ... bah c'était K-

    Matsuko ne l'écoutait plus, elle était indignée par ce qu'elle lisait.

    (Matsuko) Une réunion d'anciens élèves ? Genre les gens de Terminale là ? 

    (Asuna) Bah oui ! C'est une bonne idée non ? On n'a plus de nouvelles c'est dommage !

    (Matsuko) Bullshit. Aucune envie de revoir cette bande d'hypocrites

    (Asuna) Mais Matsukoooo roh tu peux pas faire un effort ?

    (Matsuko) Tu m'appelles juste pour ça ? 

    (Asuna) Allez je sais que Kyo est un con mais on s'en fout de lui, viens pour les autres

    (Matsuko) Je m'en fous de lui, ça fait longtemps hein. J'étais jeune. 

    (Asuna) Allez je t'en prie on va bien s'amuser ! 

    (Matsuko) Hm...

    (Asuna) Fais le pour moi ... et puis pour June aussi, elle serait contente que tu viennes...

    (Matsuko) Hm. Tu me saoules Asuna, tu le sais ça ? Bon. C'est d'accord. Mais tu as intérêt de me le rendre !

    (Asuna) Ah ah trop bien ! Je vais le dire à June ! Je t'aime t'es la meilleure !!!!

    Matsuko n'eut pas le temps de répondre que sa soeur avait déjà raccroché. Elle rigola et regarda son reflet dans la fenêtre. Elle se figea. Comment allait-elle s'habiller pour retrouver Kyo ? 

     

    Le jour J, Lycée, Pot des anciens élèves, 18h30

     

    Le rendez-vous avait lieu au sein du lycée, dans une salle spécialement aménagée pour l'occasion. Bien sûr, notre groupe n'était pas le seul invité, de nombreux autres anciens élèves seraient là. Plus de 130 personnes allaient se réunir à cette soirée. 

    La piste de danse, les lumières, le buffet, tout faisait penser à un bal de fin d'année. Les premiers anciens élèves arrivaient, habillés comme si c'était leur bal de promo. 

    Concentrons nous sur nos personnages. En effet, les premiers étaient en train d'arriver : Shôta, Kyo, June et Asuna.

    Les garçons étaient vêtus sobrement. June avait mis une robe dorée qui mettait en valeur ses formes, et Asuna une longue robe fluide bleue ciel.

    Ils allaient entrer dans le lycée quand Kai arriva, main dans la main avec Julia.

    June se raidit.

    (Kai) Salut !

    -------------

     La suite au prochain chapitre 8D

     

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique